Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Génealogie famille Béquet - Van Stalle

Génealogie famille Béquet - Van Stalle

Suivi de mes recherches et trouvailles durant les "lentes" recherches de mes racines


Bachelleries à Cellefrouin en 1781

Publié par Christophe Béquet sur 25 Juin 2007, 11:13am

Catégories : #Famille Béquet

Le bizutage n’est pas une tradition récente, le parlement de Paris interdisait régulièrement ces pratiques qui s’appelaient à l’époque des « Bachelleries »

 
Le 4 mai 1781, un arrêt du parlement de Paris interdisait cette pratique dans la commune de Cellefrouin d’où sont originaires de très nombreux Béquet. On peut croire que des certains de nos ascendants on participés à ces traditions.
 
 
(…)
Extrait des registres du Parlement, du quatre mai mil sept cent quatre-vingt-un
 
Vu par la Cour la requête présentée par le Procureur général du Roi, contenant qu’il a eu avis que chaque année il se tient, le jour de la Pentecôte, une assemblée au bourg de Cellefroin, situé dans l’étendue de la justice du duché de la Rochefoucault, qu’on appelle Bacherie qu’on peut regarder comme une fête baladoire ; que les habitans assemblés, rangés autour d’une table qui est placée à cet effet au bout de la halle, en prennent un d’entr’eux qu’ils nomment Baron ; qu’on rend contre lui un espèce de jugement, par lequel il est condamné à être jette dans la rivière, comme accusé d’avoir porté de l’eau avec un crible dans une plaine, pour y faire noyer les lièvres, et d’avoir fait brûler le poisson dans la rivière ; que l’homme appelé Baron est ensuite jetté dans la rivière ; qu’on lui donne trois livres ; qu’il présente ensuite des bouquets à tous les spectateurs, qui lui donnent de l’argent ; que quand ce qu’ils lui donnent n’est pas suffisant, ou s’ils refusent de lui en donner, il prend ceux qu’il peut joindre, et les jette dans l’eau ; qu’en cas de résistance, les habitans qu’on nomme Bacheliers, viennent à son secours, et frappent sur tous ceux qu’ils rencontrent sans distinction. (…)
 
Lire l’intégralité de l’article sur le site Histoire Passion
@ très bientôt

 

Commune de Cellefrouin

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents